L'éclair

Published on by Robert Greene

L'éclair

Crois-le ou non, j’ai déjà trouvé un nouveau roi de la pâtisserie française ! Mais quel petit délice est capable de détrôner le fameux saint-honoré que j’avais exalté la semaine dernière? C’est l’un des fabuleux éclairs de Christophe Adam, bien sûr.

L’éclair est sans aucun doute l’un des gâteaux phares de la pâtisserie française. Il est connu partout dans le monde. Comme vous savez, peut-être, j’ai déjà dégusté un éclair, celui que ma coloc m’a offert quelques semaines, à savoir l’éclair au citron meringué. Malheureusement, cette dégustation n’a pas été très réussie, et par conséquent, le bilan envers l’éclair a été plutôt mitigé. Néanmoins, j’étais convaincu que l’on pourrait trouver de meilleurs éclairs à Paris et donc je me suis lancé le défi de trouver une pâtisserie spécialisant dans la confection des éclairs. La boutique choisie : l’Eclair de génie de Christophe Adam.

Une sélection d'éclairs de Chirstophe Adam

Une sélection d'éclairs de Chirstophe Adam

Bienvenu au monde de l’éclair. Chez l’Éclair de génie on trouve un vaste éventail d'éclairs exotiques depuis les éclairs à la noix de coco jusqu’aux éclairs à la framboise, des éclairs au fruit de passion aux éclairs au caramel beurre salé. Quel paradis ! Bien entendu, le choix n’a pas été simple. Au moins, j’avais du temps à réfléchir – toute Paris faisait la queue pour y rentrer ! Après une délibération profonde, j’ai pris l’éclair à la vanille, quoique l’éclair au caramel beurre salé m’ait vraiment tenté. Cependant, je ne regrette pas du tout mon choix car celui que j’ai pris a été une véritable tuerie ! Miam !

L'éclair
L'éclair

Au niveau esthétique, l’éclair, comme tous les éclairs présentés, a été petit mais tellement raffiné et propre. Comment il a été joli ; les noix de pecans découpées, le glaçage blanc, la « signature » de Chirstophe Adam au chocolat noir.

L'éclair
L'éclair

Au niveau du goût, l’éclair a été un triomphe indiscutable. Tous les éléments ont été délicieux- je ne sais pas par où commencer ! Les noix de pécans caramélisées ont été sucrées et croquantes, la pâte à choux a été à la fois croustillante et moelleuse, et la crème à la vanille de Madagascar a été onctueuse et veloutée. Rien que d’y penser me fait saliver ! Encore que petit, cet éclair a été une vraie gourmandise.

L'éclairL'éclair

Après un verdict si favorable, il n’est pas étonnant que j’attribue 5 sur 5 à l’éclair. Franchement, il en mérite plus, mais cela n’est pas possible.

L'Éclair de génie
L'Éclair de génie

L'Éclair de génie

Notation : 5/5

Prix : 5,50€

Pâtisserie : 14 Rue Pavée, 75004 Paris

L'éclair

L’histoire de l’éclair

L’éclair a apparu pour la première fois vers 1850 à Lyon. La recette de base consiste de la crème pâtisserie (parfumée soit au chocolat, soit au café, soit à la vanille) enveloppée d’une pâte à choux en forme doigt, laquelle est recouverte d’un glaçage au fondant. L’origine de l’éclair proviendrait de la duchesse revisitée du célèbre pâtissier Antonin Carême (1783-1833). La duchesse était un gâteau en pâte à choux façonné en forme de doigt et roulé dans des amandes. Carême a revisité cette dernière en fourrant la pâte à choux de marmelade d’abricots ou de crème pâtisserie (au chocolat ou au café) et en la glaçant au sucre fondant. Il a aussi enlevé les amandes. Toutefois, le nom de l’éclair n’a pas apparu jusqu’à 20 ans après le mort de Carême. Les origines du nom « éclair » reste toujours une énigme.

Christophe Adam

Christophe Adam

Comment on this post