Le Paris-Brest

Published on by Robert Greene

Le Paris-Brest

~~Le Paris-Brest de Philippe Conticini : voilà la définition de la gourmandise pure ! J’ai découvert ce classique revisité pour la première fois pendant la finale de la deuxième saison du Meilleur Pâtissier sur M6. En fait, l’épreuve technique de la finale a été le Paris-Brest version Philippe Conticini. Celui-ci a complètement reconçu le Paris-brest comme nous le connaissons en changeant à la fois le fond et la forme. Le résultat : un véritable régal pour les sens !

D’abord, considérons le Paris-Brest de Conticini au niveau visuel. Depuis les petits choux réguliers saupoudrés de sucre glace jusqu’au crémeux au praliné lisse, le Paris-Brest donnerait envie à n'importe quel friand de la pâtisserie. Encore que revisité, le Paris-Brest de Conticini est toujours en forme de couronne ce qui représenterait une roue de vélo (voir l’histoire du Paris-Brest au-dessous).

Le Paris-Brest
Le Paris-Brest

Ensuite, examinons le goût de ce fameux classique revisité. Nombreux sont les éléments que Concini a ajoutés ou bien modifiés : des pâtes à choux recouvertes de craquelin, du crémeux au praliné à la place de la crème mousseline au praliné, l’insertion de praliné pur. Il va sans dire que le Paris-Brest de Conticini est un cocktail de saveurs et de textures variés. Pour moi, le craquelin a été hallucinant. Légèrement sucré ainsi que croquant, ce dernier m’a coupé le souffle. De plus, j’ai été subjugué par l’insert praliné qui se cachait au milieu du crémeux au praliné. Celui-là a explosé en bouche. En revanche, j’ai trouvé que le Paris-Brest de Conticini a été un peu trop gourmand. Alors que le crémeux au praliné serait plus aéré et donc plus allégé que la crème mousseline de la recette classique, je l’ai trouvé assez dense, surtout étant donné que toutes les six pâtes à choux ont été fourrées de celui-là. Incapable de le tout manger, j’ai offert les deux dernières pâtes à choux à mes colocataires.

Le Paris-BrestLe Paris-BrestLe Paris-Brest

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup apprécié le Paris-Brest de Philipe Conticini. Le seul reproche : le côté trop gourmand. Je lui attribue donc 4,5 sur 5.

Le Paris-Brest
Le Paris-Brest

La dernière chose à commenter : la boutique. La pâtisserie des rêves se présente comme un petit paradis pour les enfants ainsi que pour les adultes, et surtout pour les amateurs de la pâtisserie ! Les pâtisseries sont « suspendues » sous des cloches en verre ce qui créent cette image d’un univers magique. En plus, la petite boite en forme triangulaire (voir la photo au-dessus) se rappelle d’une jolie décoration de noël que l’on accroche au sapin de noël. Bref, La pâtisserie des rêves, elle fait rêver !

La pâtisserie des rêvesLa pâtisserie des rêves
La pâtisserie des rêves

La pâtisserie des rêves

Notation : 4,5 sur 5

Prix : 5, 90€ (très raisonnable compte tenu la taille du gâteau)

Pâtisserie : La pâtisserie des rêves, 93 Rue du Bac, 75007 Paris, France

Le Paris-Brest

L'histoire du Paris-Brest

L’histoire du Paris-Brest Le Paris-Brest date de 1910. Celui-ci a été conçu par Louis Durand (à gauche) de Maisons-Laffitte qui était inspiré par la course cycliste de 1200km entre Paris-Brest-Paris créée en 1891 par le journaliste Pierre Giffard. En effet, le Paris-Brest représenterait une roue de bicyclette. La recette originale compose d’une pâte à choux parsemée d’amandes effilés et fourrée d’une crème pralinée. Au fil des ans, les ingrédients, le forme et la taille de Paris-Brest ont été modifié par de nombreux pâtissiers (ex : Paris-Brest en forme rectangulaire, Paris-Brest de 30 à 50 centimètres de diamètres).

Philippe Conticini

Philippe Conticini

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comment on this post