La tarte tatin

Published on by Robert Greene

La tarte tatin

~~Depuis cette morsure de chien il faut dire que les choses ne se passent pas trop bien. Depuis les allergies jusqu’à des symptômes de fièvre, c’est vrai que je ne me sens pas trop dans mon assiette ces derniers temps. Comme avec l’opéra, j’avais besoin d’une belle pâtisserie réconfortante, cette fois-ci la tarte tatin.

J’ai acheté la tarte tatin chez Blé Sucré, une pâtisserie mignonne près de Bastille. Au niveau visuel, j’ai été un peu déçu. Selon moi, la tarte tatin a été assez simple. Je m’attendais à quelque chose de plus travaillé et, partant, quelque chose de plus séduisant au plan visuel. Cela dit, la petite tige sortant de la tête de la tarte m’a beaucoup plu car elle m’a fait penser au produit à la base de la tarte tatin, c’est-à-dire la pomme.

La tarte tatinLa tarte tatinLa tarte tatin

C’est au niveau du goût que j’ai été plus captivé. D’abord, la cuisson des pommes caramélisées a été très bien maitrisée ; elles n’ont été ni trop fondantes ni trop croquantes. De plus, le montage de celles-ci a été bien exécuté ; les morceaux de pommes ont été déposés en couches de telle façon que l’on pouvait les enlever un par un, comme si on épluchait une vraie pomme. Deuxièmement, considérons le biscuit sablé. Franchement, j’ai été emballé par ce dernier. Dans un premiers temps, le dosage de sucre a été juste comme il faut. Dans un deuxième temps, la pâte a été friable et j'ai trouvé qu'elle a eu une belle mâche qui s’est très bien dansée avec le coté croquant des pommes.

La tarte tatin
La tarte tatinLa tarte tatin

Dans l’ensemble, la tarte tatin a été une bonne découverte. Bien que plutôt désenchanté au niveau visuel, j’ai été plus enchanté par la dégustation. Ainsi, j’accorde 4 sur 5 à la tarte tatin.

Blé Sucré, 7 Rue Antoine Vollon, 75012 Paris
Blé Sucré, 7 Rue Antoine Vollon, 75012 ParisBlé Sucré, 7 Rue Antoine Vollon, 75012 Paris

Blé Sucré, 7 Rue Antoine Vollon, 75012 Paris

Notation : 4/5

Prix : 4 €

Pâtisserie : Blé Sucré, 7 Rue Antoine Vollon, 75012 Paris

La tarte tatin

L’histoire de la tarte tatin

L’histoire de la tarte tatin : une création due à une maladresse ou un compte de fée inventé pour plaire au public ? La légende de la tarte tatin se veut que ce classique de la pâtisserie française soit le fruit d’une erreur culinaire. Les sœurs Tatin, Caroline et Stéphanie, géraient un hôtel-restaurant à la Lamotte-Beuvron à la fin du XIXème siècle. Alors que Caroline s’occupait de l’accueil, Stéphanie était responsable de la cuisine. Sa spécialité : la tarte aux pommes. Cependant, un jour dans la précipitation du service de midi, Stéphanie loupe sa fameuse tarte. Les pommes avaient pris de couleur et commencé à caraméliser. A défaut de temps, elle essaie de sauver son dessert en le recouvrant de la pâte pour retarder la cuisson des pommes. Ensuite, elle enfourne le tout et le servit aux clients. Le résultat ? Les clients sont subjugués et la tarte tatin rendent célèbres les sœurs Tatin.

En réalité, l’histoire est sans doute moins glamoureuse. Dans un premiers temps, la tarte « renversée » était une spécialité solognote qui existait déjà. C’est Maudrice-Edmond Sailland (mieux connu sous le nom de Curonsky), un critique culinaire renommé, qui a fait découvert cette tarte à Paris. En 1926, celui-ci a publié la recette de la tarte tatin dans son propre livre culinaire. D’ailleurs, on dit que c’est celui-ci qui a inventé l’histoire de la maladresse des sœurs Tatin.

Comment on this post