Le pain au chocolat

Published on by Robert Greene

Le pain au chocolat

~~Pâte feuilletée fourrée des barres de chocolat, cette semaine c’est le tour du pain au chocolat. Ce produit phare de la viennoiserie se trouve partout. Comment en trouver le meilleur alors? Moi, j’ai eu recours à l’enquête du Figaro sur ce même sujet, laquelle a été présidée par Gontran Cherrier. Le vainqueur de ce test à l’aveugle ? Julien, une petite boulangerie dans rue Saint-Honoré. Cet établissement m’a rappelé de Maison-Dupuy, là où j’ai acheté le Salambo, dans la mesure où c’était une boulangerie du coin, et pas une pâtisserie sophistiquée. En effet, l’ambiance était plus décontractée, et partant, plus conviviale.

Quant au pain au chocolat lui-même, je l’ai trouvé assez beau. A la différence des pains au chocolat industriel dont le feuilletage est très peu développé et qui dégoulinent de gras, celui que j’ai acheté chez Julien a eu un très beau feuilletage qui a été aéré et régulier et pas très gras.

Le pain au chocolat
Le pain au chocolat

Concernant la dégustation, le pain au chocolat a été sans aucun doute le meilleur que j’ai jamais goûté. Certes, je ne suis pas grand fan des pains au chocolat. En cause : le chocolat noir (que je trouve un peu amer) et le côté très gras. Par contre, le pain au chocolat de Julien s’est distingué de tout ce que j’ai mangé jusqu’ici. Dans un premier temps, le chocolat noir a été bien puissant, sans être amer. En effet, il a eu un goût fort chocolaté qui n’a pas été écœurant. Dans un deuxième temps, la pâte n’a pas été saturée de gras ! Alors que les pains au chocolat industriels (ou simplement mal faits) sont plats et gras et salissent les mains, ce pain au chocolat a gardé sa forme et n’a laissé ni des miettes ni des traces de gras partout.

Le pain au chocolatLe pain au chocolatLe pain au chocolat

Pour conclure, j’ai beaucoup apprécié le pain au chocolat de Julien. Ainsi, je valide le résultat du test réalisé par le Figaro. D’après ce dernier la raison du succès est très simple : chez Julien on n’utilise que des produits de bonne qualité, à savoir du beurre Charentes-Poitou, des bâtons de chocolat Barry à 72% de cacao et de la farine des Moulin de Chars. Pour moi, ce pain au chocolat mérite 4 sur 5.

Le pain au chocolatLe pain au chocolat
Le pain au chocolatLe pain au chocolat

Notation : 4/5

Prix : 1 € 20

Pâtisserie : Julien, 75 rue Saint-Honoré, 75001 Paris

Le pain au chocolat

L’histoire du pain au chocolat

À la différence d’autres viennoiseries, telles que la brioche ou le croissant, l’histoire du pain au chocolat est peu connue. Ce dernier aurait vu le jour grâce au chocolatier Nicolas Berger après la Seconde Guerre mondiale. Au début, la forme de cette viennoiserie ressemblait à une baguette ou un petit pain fourré au chocolat noir. Le nom de cette gourmandise varie selon la région. Alors que l’appelation « pain au chocolat » est la plus connue, cette veinnoiserie est également connue comme la « chocolatine » (au sud-ouest de la France, au Québec et au Nouveau-Brunswick), la « couque au chocolat » (en Belgique), ou même le « croissant au chocolat »(en Bourgogne et au Liban). L’appellation « chocolatine » aurait apparu au XVème siècle lorsque la région Aquitaine était sous le règne de l’Angleterre. Les Anglais, friands de la viennoiserie française mais pas très doués en français, demandaient du « chocolate in bread ». Prononcé avec l’accent français « chocolat in » donne lieu à « chocolatine ».

Comment on this post