La tarte aux fraises

Published on by Robert Greene

Le soleil brille au ciel, les amis se retrouvent aux quais de la Seine pour pique-niquer...on est en plein été à Paris. À l'instar de ceux qui optent pour une salade, plutôt qu'un burger, moi, j'étais aussi à la cherche d'un coup léger, quoique sous forme de pâtisserie, bien sûr! Peu sont les pâtisseries qui font honneur à cette belle saison comme la tarte(lette) aux fraises. Pour acheter cette dernière, je suis allé chez Gontran Cherrier. Issu de quatre générations de boulangers, Cherrier est surtout connu pour son travail à la télé (ex : "La Meilleure Boulangerie de France" sur M6) ainsi que pour ses oœuvres écrits (ex : Les bons plats de Gontran). À la tête de plusieurs boutiques, dont une à Monmartre (près de chez moi), j'étais ravi de découvrir l'univers de ce grand boulanger. Avant d'acheter la tarte aux fraises, je n'avais jamais acheté des pâtisseries chez Gontran Cherrier. En fait, je n'y suis allé que pour acheter du pain, lequel est toujours ravissant! Mes pains préférés : les «buns», soit de petits pains ronds tels les pains de burgers. Si délicieux sont ces pains, que l'on est parfois obligé de les commander à l'avance. Visuellement, les «buns» sont éblouissants. Ils sont tous colorés différemment ; brun, rouge, jaune, noir, vert, nature. Bien entendu, chaque couleur décline un parfum unique; encre de sèche, paprika, jus de roquette...Ayant récemment accueilli ma famille chez moi pour dîner, j'ai commandé un de chacun des «buns» pour accompagner le repas. Non seulement ont-ils agrémenté le décor de la table, ils ont été tous délectables. On a bien rigolé en partageant les différents pains et en décryptant les différentes saveurs et textures. Encore que 1 € 60 le «bun», je pense que l'on devrait en essayer un au moins une fois.

La tarte aux fraises
La tarte aux fraises

Passons maintenant à la tarte aux fraises. J'ai hésité entre celle-ci et une petit gâteau au fromage blanc et au zeste de citron, mais suite à la forte recommendation de la vendeuse, j'ai pris la tarte. Petite et régulière, la tartelette a été très jolie au plan visuel. J'ai surtout apprécié la chantilly au crème-cheese qui a été soupaudré de zeste de citron vert ainsi que les petites fraises minutieusement découpées.

La tarte aux fraisesLa tarte aux fraisesLa tarte aux fraises

Quant à la dégustation, la tartelette a été très appétissante. Même si les fraises ont été un peu fades à mon avis, le goût subtil du citron-vert a apporté un coup de fraîcheur. En plus, la pâte sucrée, laquelle la vendeuse avait décrit comme «super bonne», a été exactement cela. Elle a apporté une belle note de sucre en fin de bouche. Outre, le mélange de textures a été très agréable ; la pâte croustillante, les fraises juteuses et bien entendu, la chantilly qui a été compacte tout en restant légère et onctueuse. En effet, c'est la texture de cette crème qui m'a marqué le plus en dégustant cette tartelette estivale.

La tarte aux fraises
La tarte aux fraises

Dans l'ensemble, j'ai bien aimé cette tarte aux fraises et donc je lui mets 4 sur 5.

Gontran Cherrier, 22 Rue Caulaincourt, 75018 ParisGontran Cherrier, 22 Rue Caulaincourt, 75018 Paris
Gontran Cherrier, 22 Rue Caulaincourt, 75018 ParisGontran Cherrier, 22 Rue Caulaincourt, 75018 Paris

Gontran Cherrier, 22 Rue Caulaincourt, 75018 Paris

Notation : 4/5

Prix : 4 € 50

Pâtisserie : Gontran Cherrier, 22 Rue Caulaincourt, 75018 Paris

L'histoire des tartes

Cette semaine, examinons l'histoire des tartes. Alors que les tartes se mangent salées ou sucrées, ce sont les tartes salées qui ont été les premières à être fabriquer. Meme si l'idée à la base d'une tarte reste pareille partout dans le monde (soit une pâte contenant une garniture cuite), les recettes varient beaucoup en fonction de l'endroit : les calzones italiens, les patties jamaicaines, les "steak and mushroom pies" anglaises. Cette au Moyen Âge que les tartes ont surtout pris de l'essor et ce n'est qu'au 19ième siècle que les tartes de dessert aux fruits ont apparu pour la première fois.

Nombreuses sont les pâtes à la base des tartes, depuis la pâte brisée (farine, sel, beurre froid, eau glacée) jusqu'à la pâte feuilletée (farine, sel, eau, huile/beurre), de la pâte sucrée (farine, sel, beurre ramolli, sucre, jaunes d’œufs) à la pâte salée (farine, sel, beurre, sucre, jaune d’œufs). Les pâtes ne se distinguent pas seulement par leurs ingrédients, mais aussi par leur façonnage (ex : étapes de repos et de plissage pour la pâte feuilletée, processus de écrémage pour la pâte sucrée, incorporation du beurre par sablage pour la pâte sablée).

La tarte est aussi liée à l'invention du frisbee! En effet, c'est en observant des étudiants lancer des moules à tarte (ou «pies») que l'idée du «flying-saucer» est venue à Walter Frederick Morrison et sa fiancée Warren Franscioni de la compagnie Frisbie Pie Company. En 1957, le concept a été racheté par l'entreprise Wham-0 qu l'a rebaptisé «Pluto Platter» et ensuite «Frisbee» (un hommage à l'entreprise fondatrice).

Bien que la tradition de l'entarage ait été récemment popularisée par les films de Laurel et Hardy, elle est un acte qui remonte à l'ère de la Grèce antique. En fait, à cette époque-là, les athlèthes des Jeux olympiques participaient à un sport appelé «le lancer de la tarte». Cependant, ce «sport» a été prohibé par Napoléan Bonaparte après qu'il a reçu une tarte au visage!

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comment on this post

Alex 11/03/2016 21:42

Une coquille dans le texte. Dans l'histoire des tartes, deuxième paragraphe. De la pate feuilletée jusqu'à la pate brisée, de la pate sucrée à la pate sucrée (au lieu de salée).
Merci pour vos recettes, mais merci bien plus pour l'histoire qui va avec, c'est toujours interessant de comprendre d'où nous viennent ces mets que nous apprecions tant.

Robert Greene 11/06/2016 23:16

Bien remarqué. Merci beaucoup! Je suis ravi que le site-web te plaise!

bob l'étrangleur 11/11/2014 17:04

votre site web is very poche and it is vraiment insultant for all de tartes aux strawberry dans le world